Archives du mot-clé hiver

Premières neiges

Quand le Salève est sous la neige, que la ville est tranquille et que rien ne m’oblige à mettre le nez dehors, je ne connais pas meilleure bande-son que The Sound of Silence, de Simon and Garfunkel – un disque que m’a fait connaître mon père, pour lequel je tricote justement ce cache-nez (modèle Mini Herringbone Scarf, de Purl Soho), dans l’espoir de le lui offrir à Noël…

En guest, sur la photo, l’un de mes premiers plats avec un motif improvisé à l’engobe!

Publicités

IMG_0061

Enfin un peu de lumière (trop? je sais…je ne sais pas doser) pour montrer ici le tricot dont je suis le plus fière : mon Nanook ! Remarqué l’hiver dernier, Nanook est le premier patron que j’achète sur Ravelry, et je ne le regrette pas ! J’ai vraiment eu un coup de cœur pour ce modèle singulier, conçu par Heidi Kirrmaier, qu’on ne présente plus sur la blogosphère.

IMG_0063

Ce tricot m’a réchauffé les jambes les deux premiers mois de l’année… Cela aurait pû prendre moins de temps si j’avais fait moins d’erreurs ! Maladroite, j’ai dû m’y prendre à deux reprises pour réaliser le col et amorcer les manches. Histoire de pas refaire les mêmes erreurs (voir Paulie), j’ai démarré les manches un peu plus bas (1 cm environ) et ai ajouté deux mailles à chacune d’elles. Je suis beaucoup moins à l’étroit comme ça. Comme j’avais peur de manquer de laine (je n’avais que 9 pilotes de Drops Lima, c’était juste, juste !), au bout de 10 cm, j’ai mis de côté les manches – que j’ai préféré ne pas tricoter en rond –  pour me consacrer au corps. Une fois celui-ci terminé, j’ai repris les manches en divisant mon reste de laine en 2, la mort dans l’âme, prête à repartir avec des manches 3/4… Heureusement, ça tombe nickel !

IMG_0060

Mon seul regret va pour mon point jersey… Ce que je croyais être un simple problème de tension entre le point à l’endroit et le point à l’envers était en fait une erreur : depuis des années*, je tricote le point jersey en point torve (je ne trouve pas meilleur mot, puisque, comme dirait ma mère, « il ne ressemble à rien », même pas à du jersey torse), d’où cet aspect point de riz dans le dos et les fausses côtes 1/1 très visibles sur  les manches de Paulie. Il y a d’ailleurs fort à parier que je serais moins à l’étroit dans Paulie si j’avais tricoté un jersey correct…

* tout est relatif.

IMG_0058

J’ai fait aussi pas mal d’erreurs sur l’i-cord,  à cause de mon jersey torve… mais aussi (et surtout) par inattention… Heureusement, ça ne se voit pas trop. Comme j’aurais bien aimé entendre ma grand-mère le dire : l’important en tricot, c’est d’être régulier, même dans les erreurs !! Je me réjouis déjà d’en tricoter un autre pour l’une de mes sœurs, et pour une collègue. De quoi mettre en pratique ce que j’aurai appris.

En résumé:

Laine utilisée : 9 pelotes de Drops Lima (juste, juste !)

Taille : XS

Coût : 20 francs CHF, soit près de 15 euros.

Si c’était à refaire : je réapprendrais à tricoter le jersey et éviterais de tricoter en pleine discussion animée sur le sexisme dans la société, et en particulier dans un huis clos aussi propice aux engueulades qu’un chalet de montagne.

Si jamais je le refais : pour moi, ce sera en deux couleurs comme je l’ai vu sur Ravelry (mais je ne trouve plus le lien!!) et moins ouvert (2e option donnée dans le patron)

IMG_0002_2

Quelle satisfaction de voir qu’il ne reste plus que quelques fils à rentrer avant de pouvoir porter le fameux cardigan Paulie, commencé il y a plusieurs mois (voir ici, à l’état de pelotes) – naïve que j’étais, je croyais réussir à le finir en un mois pour le concours lancé par T&N en début d’année… et c’est comme ça que Paulie est devenue Grraulie, j’enrageais d’être tombée dans le piège du projet boulet, avec toutes ses rayures, ses changements de fil… Il y avait bien des techniques pour éviter ces problèmes, mais j’avais bien trop peur de faire des bêtises, je m’en suis donc tenue à ce que je sais faire : à savoir changer et rechanger de fil, rentrer les fils, etc. et ce plus de… non, il ne vaut mieux pas compter. Il faut dire quand même que, pour mon premier cardigan, je n’ai pas choisi le plus facile ! Mais j’adore le résultat, comme tout ce que fait Isabell Kraemer, d’aillleurs.

Mais, pour être tout à fait honnête, si je ne m’étais pas jurée de me lancer dans le Nanook qu’une fois Paulie terminé… il n’aurait jamais eu de manches : ) Espérons que ce projet me réussira plus !

La suite, après blocage !