mardi #8

IMG_0926

Je vous avais montré ces pièces ici après la première cuisson. Les émaux n’avaient pas encore été appliqués, mais les engobes sortaient du four. Elles s’imbriquaient encore, j’avais même pris une photo pour me le prouver! Les six pièces sont au nombre de cinq, maintenant (je l’ai découvert en récupérant mes pièces dans le magasin à côté de l’atelier, espérons que la sixième n’ait pas été oubliée trop longtemps dans le four!) On reconnaît nettement les trois pièces peintes à l’engobe, et les deux pièces émaillées : appliqué au pinceau, l’engobe donne un résultat beaucoup plus sûr et homogène. Par contre, je ne maîtrise pas du tout l’émaillage, qui donne un résultat beaucoup plus cracra!

Résultat: je me retrouve avec un joli dessous-de-plat en trois pièces (c’est bien suffisant)… et deux presse-papier que je peux faire passer pour un cadeau de fête des mères.

Ces pièces de puzzle ne se sont pas faites en un mardi, il a fallu:

  1. Faire une plaque avec un rouleau à pâtisserie en veillant à ne pas écraser les bords et à maintenir une même épaisseur sur toute la surface
  2. Après avoir laissé sécher un peu (toute la difficulté étant dans la gestion du paramètre « un peu »), dessiner les formes et les découper au scalpel en veillant bien à tailler droit, en maintenant la lame à 90°.
  3. Après avoir laissé sécher complètement les pièces, choisir les engobes ou émaux qui seront utilisés (j’ai toujours un mal de chien à choisir!). Je voulais un résultat à la fois vif et doux, qui rappelle le puzzle d’enfance – d’où l’application sur le dessus, seulement, qui rappelle la feuille de papier sur les vraies pièces de puzzle. Pose des engobes.
  4. Après la première cuisson, pose d’un émail transparent sur les bords pour protéger les pièces des coups dans l’hypothèse d’un assemblage.
  5. Après la deuxième cuisson, les pièces engobées sont terminées, il ne reste plus qu’à poser les émaux sur la face supérieure des pièces à émailler.
  6. Une troisième cuisson, et c’est prêt!

Chaque ligne correspond à un mardi. Heureusement, les cuissons se faisaient entre les cours, mais j’y travaille tout de même depuis la rentrée! J’en referai certainement pour offrir, car je trouve le résultat assez original, mais cette fois, je me contenterai de faire quatre pièces engobées, avec un émail transparent sur les bords: cela évite une troisième cuisson, et le résultat est beaucoup plus joli!

Note: je croyais avoir inventé la poudre, mais j’ai vu des puzzles dessous-de-plat au marché de Noël, par contre l’artisan ne s’était pas foulé: toutes les pièces avaient été passées dans le même émail.. ce qui est beaucoup plus rapide, mais franchement plat pour un dessous de plat. Voilà!

J’en profite pour vous souhaiter une bonne fin d’année !

Publicités

6 réflexions au sujet de « mardi #8 »

      1. miss agnes

        J’ai toujours aimé la céramique, et j’apprécie de voir tes expérimentations. Je me dis qu’un jour moi aussi, je ferai un peu de place dans mon emploi du temps pour enfin essayer. En attendant, je le fais par procuration grâce à ton blog. Merci.

  1. Isabelle

    Quel boulot ! mais quel résultat !! Bravo !!!
    Je suis tellement tentée par la céramique, l’émaillage, les engobes ! je rêve là, je rêve, merci 😉

    1. Anita R. Auteur de l’article

      Merci Isabelle pour vos commentaires encourageants ! Je ne sais pas si vous connaissez Anne-Sophie Gilloen, mais elle fait un très beau travail et propose des stages « vacances » dans le Nord. Peut-être y trouverez votre compte?
      Je vous invite en tout cas à aller voir son blog: http://annesophiegilloen.blogspot.ch/ !

      1. Isabelle

        Merci pour le lien !! j’habite dans le sud ouest, c’est bien loin mais j’ai posté une demande …Merciiiii encore !

Les commentaires sont fermés.