mardi #3

IMG_0452

Cette pièce, qui devait exploser à la cuisson, est de loin celle que je préfère. Des formes aussi anguleuses et rapprochées résistent difficilement aux tensions de la terre qui se rétracte. Lorsqu’on fait des trous, il est plus sage de conserver un espace de deux doigts de terre (ça c’est ce que m’a dit ma prof après !) et s’en tenir à des formes rondes pour éviter les tensions contradictoires.

J’aime particulièrement les variations de couleurs – involontaires, il va sans dire – que l’on voit sur les angles. Explication de ma prof : l’émail, sous l’effet de la cuisson, s’est rétracté, désertant les zones les plus anguleuses. Résultat, les abords des angles apparaissent plus foncés et les arêtes laissent entrevoir la couleur de la terre.

IMG_0475

J

Dernière improvisation (même émail, même terre, avec un appliqué de dentelles) : une cruche et un petit pot où je mets le gros sel. Le petit pot devait être la première tasse d’une série. Mais j’ignorais à quel point il est difficile d’obtenir même deux objets similaires lorsque l’on débute… Moralité : il me reste encore pas mal de trucs à apprendre avant de devenir autonome dans cette discipline !

Publicités

2 réflexions au sujet de « mardi #3 »

  1. Isabelle

    Bravo !! quelle maîtrise !! je cherche désespéremment des cours de céramique ici dans les Landes …bonne continuation dans cet art !

Les commentaires sont fermés.